Conférences de Philippe Granarolo, Philosophe : pour le « grand Public », lundi 10 février à 18h , dans la salle de théâtre du Lycée Laetitia Bonaparte et mardi 11 février pour les élèves
Conférence « Grand Public » Lundi 10 février à 18h dans la salle de théâtre du Lycée :
Fake News et post-vérité
L’expression « Fake News » est devenue si populaire qu’elle a été désignée mot de l’année 2017 par le dictionnaire anglais Collins. Simple plaisanterie ou mensonge destiné à tromper, il faut d’abord apprendre à se repérer dans la jungle des Fake News avant d’explorer leur mode de diffusion. Les Fake News signifient-elles que nous sommes entrés dans le monde de la « post-vérité » ? Qu’en aurait pensé un philosophe tel que Nietzsche qui prophétisait à la fin du XIXe siècle la mort prochaine de la vérité ?
Philippe Granarolo dédicacera son dernier ouvrage, co-écrit avec Virginie Langlois, Dessine-moi un chat de Schrödinger ,à la Librairie la marge le mardi 11 fébrier à partir de 17h30

Conférence pour les élèves de Term L1 et Term L2 Mardi 11 février de 14h à 16h : la vie est-elle pensable?
Ce titre quelque peu énigmatique abrite une interrogation majeure relevant en partie (mais en partie seulement) de la philosophie de la connaissance. La question se décline de plusieurs façons. 1° Peut-on connaître la vie ? Qui oserait le nier à l’heure où triomphent la biologie et ses prodigieuses applications ? Mais est-ce bien la vie qui est ainsi connue, ou bien les structures matérielles sur lesquelles elle s’appuie, structures qu’elle déborde de toute part ? La vie ne semble pas rentrer aisément dans le schéma général du savoir objectif 2° Peut-on juger la vie, au sens d’une évaluation de celle-ci ? Tout jugement étant (jusqu’à preuve du contraire) énoncé par un vivant, la question de savoir si l’on peut juger la vie nous enferme à l’évidence dans un cercle vicieux. Mais que la réponse soit négative n’est pas sans poser d’immenses difficultés. 3° Peut-on alors au moins penser la vie ? Quelques philosophes s’y sont risqués, mais il est frappant de constater que ce projet les a contraints à remodeler leur définition de la pensée. Kant, Nietzsche, Bergson, et Michel Henry nous accompagneront dans ce périple.